Sommaire

Le terme "infection pulmonaire" renferme plusieurs pathologies, de la plus courante à la plus sérieuse. Virus, bactérie ou inhalation de particules, une infection aux poumons peut prendre différentes formes et doit être prise au sérieux car elle touche un de nos organes vitaux.

Faisons le point sur les causes, les symptômes et les traitements de ces maux qui touchent nos poumons.

Pas une mais plusieurs infections pulmonaires

Sous l'expression « infection pulmonaire » on trouve plusieurs maladies touchant les voies aériennes, en général se décomposant ainsi :

D'une manière générale, l'infection pulmonaire désigne toute affection, causée par des virus ou des microbes, qui touche n'importe quelle partie du poumon.

Infection pulmonaire : symptômes et personnes vulnérables

Les symptômes diffèrent en fonction du germe responsable, de l'infection pulmonaire et du stade de l'infection. Ils diffèrent également selon la personne touchée.

Cependant, les symptômes les plus courants sont :

  • une toux ;
  • des expectorations ;
  • de la fièvre ;
  • une gêne ou une douleur dans le thorax ;
  • des crachats (clairs ou purulents).

Les personnes les plus vulnérables à une infection pulmonaire sont :

Traitements d'une infection pulmonaire

Lors de l'apparition des symptômes d'un infection broncho-pulmonaire on pratique divers examens tels que :

  • Une prise de sang : elle permettra de détecter une augmentation des globules blancs, ou une augmentation de la CRP.
  • Des prélèvements sanguins pourront aussi mettre en évidence des germes circulants dans le sang (hémocultures positives).
  • Une radiographie thoracique pourra retrouver les signes indirects d'une infection.

Lorsqu'une infection pulmonaire est mise en évidence, il est quasi systématique qu'une antibiothérapie soit mise en place.

Dans le cas d'une infection virale, les antibiotiques ne seront bien sûr pas prescrits car d'aucune utilité. Aux antibiotiques peuvent parfois s'ajouter :

  • des antitussifs (devant une toux sèche) ;
  • des fluidifiants et expectorants ;
  • de la cortisone quand les phases inflammatoires obstruent le passage de l'air ;
  • des broncho-dilatateurs lors de spasmes bronchiques.

Mais le principal traitement des infections plus sérieuses comme les abcès du poumons ou les pneumopathies bactériennes étant l'antibiothérapie, il est impératif d'être rigoureux sur la prise des médicaments : un traitement antibiotique interrompu provoque de risques de récidive ainsi que des risques d’apparition de souches résistantes.

Dans tous les cas et devant l'apparition de symptômes tels que la toux, des crachats associés à des douleurs thoraciques, consultez votre médecin. En cas de gêne respiratoire prononcée présentant un risque vital, appelez le 15 immédiatement.

Pour approfondir :

Ces pros peuvent vous aider