Mal de gorge et grossesse

Écrit par les experts Ooreka

Même en prenant les précautions préventives qui s'imposent pour éviter le fameux coup de froid ou les courants d'air, il peut arriver que l'on ressente des brûlures dans la gorge un soir.

Femme enceinte avec médecin

Soigner un mal de gorge est assez simple, mais pour les femmes enceintes ou allaitantes, elles ne peuvent pas prendre n'importe quel remède. Les périodes de grossesse et d'allaitement sont toujours délicates lorsque l'on doit prendre des médicaments, mais également si l'on est plus porté à se soigner par les médecines douces. En cas de doute, il sera nécessaire de demander l'avis de son médecin.

Comment la femme enceinte peut-elle soigner son mal de gorge ?

Elle dispose de plusieurs méthodes :

  • Les médicaments sous haute surveillance : seul son médecin pourra lui prescrire ce qui convient à son état que ce soit sous forme de sirop, de suppositoires ou de collutoire.
  • Les médecines douces, mais toujours sous surveillance : on pense, à tort, que les médecines douces sont sans danger par rapport aux traitements allopathiques (médicaments).
    • Or, certaines plantes sont dangereuses et les huiles essentielles sont pour certaines déconseillées aux femmes enceintes ou allaitantes.
    • Il faudra donc également se renseigner auprès de son médecin avant tout traitement naturel.
  • L'homéopathie : c'est également une méthode qui doit être validée par le corps médical.
    • Ainsi, si l'on constate sur les forums de discussion que certaines femmes enceintes conseillent de prendre « Homéogêne 9 » (Laboratoires BOIRON) : il faut savoir que ce médicament homéopathique n'est pas adapté en cas d'otite ou de sinusite.
    • Le domaine de l'homéopathie propose également un large choix de sirops pour la toux qui peuvent soulager les maux de gorge, mais en cas de doute, il convient de demander l'avis du médecin, chaque cas étant très particulier, l'avis d'une autre femme enceinte ne saurait valoir prescription.

À noter : suite au décret n° 2017-550 du 14 avril 2017, trois pictogrammes d'alerte sont progressivement mis en place sur les boites de médicaments présentant des effets néfastes pour le fœtus.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Comment la femme enceinte peut-elle soigner son mal de gorge sans danger ?

Il reste les remèdes de grands-mères. Là encore, il faut être prudent puisque l'on retrouve sous cette appellation l'utilisation des plantes (phytothérapie), dont certaines ne sont pas adaptées aux femmes enceintes ou allaitantes.

  • Exemple : lait tiède additionné de deux cuillerées de miel.
  • Exemple : eau tiède (eau de source) additionnée de jus de citron et de miel

Ces exemples sont sans danger pour la femme enceinte.

En revanche, si les remèdes de grands-mères sont efficaces pour les maux de gorge dans les cas généraux, la future maman devra s'abstenir d'absorber des grogs à base de vin chaud ou d'alcool (ex. rhum) puisque ceux-ci sont déconseillés aux femmes enceintes ou allaitantes.

Retenons qu'il sera important pour toute femme enceinte ou allaitante :

  • De demander systématiquement l'avis de son médecin, que ce soit pour l'absorption de médicaments, mais aussi de plantes sous toutes ses formes et même d'homéopathie ;
  • De privilégier au maximum la prévention : quelques gestes simples peuvent lui éviter de prendre un coup de froid et d'attraper un mal de gorge. Les gestes préventifs devront être privilégiés autant que possible.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
RM
rose mÜller

secrétaire médicale

Expert

HB
hassen bouzidi

biologiste medical | lbbm

Expert

yvon alexis g.

conseiller spécialisé en phytothérapie & huiles es | plantes médicinales et huiles essentielles

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !